Un "Babylon" fouilli, cliché, mais pas anodin...

Image extraite de The-X-Files S10E05. FOX. ©20th Century Fox

L’épisode 5 intitulé "Babylon" débute avec une scène caricaturale devenue courante dans le cinéma, et dénuée de mystère pour un "The-X-Files" qui se voudrait plus mystérieux et palpitant. Des jeunes musulmans s’apprêtent donc à commettre un attentat dans un musée considéré comme blasphématoire, avant que survienne le générique sans qu’aucun frisson nous guette…

Image extraite de The-X-Files S10E05. FOX. ©20th Century Fox


Suite à l’attaque terroriste, Mulder et Scully sont contactés par les jeunes agents du FBI, Miller et Einstein (incarnés par Lauren Ambrose et Robbie Amell), pour tenter d’extraire, par des moyens « surnaturels », des informations auprès d’un terroriste dans le coma.

Image extraite de The-X-Files S10E05. FOX. ©20th Century Fox

On peut noter la très bonne entrée en matière de ces deux personnages au point peut-être de constituer le véritable point d’ancrage de cet épisode considéré comme moyen. Leurs différents traits de caractère sont parfaitement mis à l’épreuve à travers ce scénario écrit par Chris Carter.


 
Cet épisode politique et humaniste, thèmes familiers du réalisateur, effleure très rapidement certains sujets qui auraient éventuellement mérité plus de repères et de profondeurs.
 
Ajouté à cela une scène folklorique d’environ deux minutes et ne correspondant absolument pas aux facettes, même les plus farfelues, de notre cher agent Mulder en parti démystifié et malmené.
 
N’est-ce pas finalement sa foi profonde et inébranlable qui est mise en lumière à travers cette séquence colorée ?

Image extraite de The-X-Files S10E05. FOX. ©20th Century Fox


Il faut néanmoins admettre l’habilité légendaire de Carter à oser pointer du doigt des sujets tabous autour de domaines tels que la Conscience et des expériences autour de la mort.
 
Il met subtilement en évidence la cohésion et le fonctionnement des différentes parties de l’être, le corps physique, l’émotionnel, le mental… et à quel point des événements peuvent nous plonger dans un niveau de conscience différent.
 
L’objectif de Mulder, grâce à l’ingestion de champignon hallucinogène, était de vivre cette expérience de décorporation  et de quitter cette réalité, son corps physique afin de tenter de communiquer avec le terroriste.
 
Il s’est donc plongé dans un plan de réalité où les sensations sont profondes et intenses, et cela par la seule force de suggestion.
 
Attention d’autre part à ne pas abuser de la modernité avec notamment une musique de fin que l’on peut considérer comme inappropriée : "Ho Hey" des Lumineers.

Finalement, cet épisode n'était-il inutile dans une saison de seulement six épisodes que tous les fans attendaient ?

Image extraite de The-X-Files S10E05. FOX. ©20th Century Fox